Règles de la pétanque

Règles de la pétanque

Le bouliste dispose d’un large choix en matière de jeux de boules pratiqués sur des terrains de boules. Il y a la boule lyonnaise, le jeu provençal (ancêtre de la pétanque), le jeu de quilles, ou le billard français. Mais la plus célèbre d’entre toutes demeure la pétanque ou jeu de boules.

Les conditions requises

Les boules

Chaque membre des équipes doit avoir deux ou trois boules chacun selon la catégorie de jeu. La boule doit répondre à quelques critères notamment son diamètre qui doit être adapté à la main du joueur. Il faut avoir un bon écart entre le pouce et le majeur. La boule peut être striée. Et on peut l’essuyer avec une chamoisine ou une chiffonnette.

Le terrain de pétanque

La pétanque peut être pratiquée sur tous terrains et boulodrome. Pour une compétition nationale ou internationale, il doit juste avoir une superficie de 15 m x 4m. Le joueur doit être encerclé dans un cercle de 50 cm de diamètre.

Nombre de joueurs

Le jeu de pétanque se joue seule ou à multijoueur. En doublette, deux joueurs s’affrontent contre deux autres. En triplette, c’est trois contre trois. . Et si c’est une pétanque en tête à tête, un seul joueur affronte un autre. Chaque joueur peut avoir un rôle précis dans le jeu : le tireur qui a pour fonction d’éloigner la boule de l’adversaire du but en le déplaçant. Le pointeur qui tentera de rapprocher au plus près la boule du but.

Les règles proprement dites

Au début, un tirage au sort déterminera le joueur ou l’équipe qui prendra la partie en premier. Pour commencer, la lancée de la boule doit se faire à une distance de 6 à 10 m par le joueur qui prend la partie. Après, il lancera une boule de façon à ce qu’elle soit la plus proche du but. Par la suite, la partie adverse effectuera sa lancée. Elle tentera d’éloigner la boule de l’adversaire, soit il tentera d’être plus proche du but. Pour marquer des points, il faut être celui qui réussit à mieux placer sa boule. L’équipe perdante devra relancer ses boules jusqu’à ce qu’elle détrône la première et ainsi de suite. Quand une boule est lancée, on ne peut plus la rejouer sauf si la boule est déviée involontairement dans leur course par un élément extérieur. Quand une des équipes a utilisé toutes ses boules, les joueurs de l’équipe adverse jouent celles qui leur restent. Quand toutes les boules sont épuisées, une mène est finie. On compte alors le nombre de points. Une équipe marque un point chaque fois qu’elle a des boules mieux placées. Pour rejouer, l’un des joueurs de l’équipe gagnante lance alors le cochonnet de la position où il se trouve. La première équipe qui obtient 13 points sur l’ensemble des mènes remporte la partie.

Si le but a bougé accidentellement à cause d’une personne (arbitre, joueur, spectateur), matériel provenant d’un autre jeu, un être animé ou tout autre facteur mouvant, il est replacé à sa place initiale, sous réserve d’avoir été marqué. À l’achèvement d’une mène, si une boule a été enlevée avant le comptage des points, elle sera nulle. Si les équipes placent leurs boules à égale distance, des règles différentes s’appliquent.

Organisation administrative

Pour pouvoir pratiquer la pétanque, les joueurs doivent être licenciés de la fédération française de pétanque. Des concours de pétanque sont organisés au niveau national et international, toutes régenter par la fédération, mais les décisions passent d’abord par le comité régional et le comité départemental. Comme il est écrit dans le règlement du jeu, l’homologation de la ffpjp est requise pour valider les boules de pétanque et le but utilisés lors d’une compétition. Pour cela, la boule doit être en métal, d’un diamètre compris entre 7,05 et 8 cm et d’un poids allant de 650 g à 800 g. La fédération française est dirigée par un comité directeur. Les compétitions sont précédées de qualificatifs et éliminatoire.

Les différentes catégories de compétitions

Pour les compétitions nationales, il y a notamment le Championnat de France, le championnat de ligue, le bol d’or, le championnat départemental, le championnat régional. En matière de compétition internationale, la plus célèbre est la Marseillaise à pétanque, nommée ainsi parce qu’il se déroule à Marseille. Il y a aussi le Championnat du monde de pétanque, d’abord annuelle puis biennale, organisée par la Fédération internationale de Pétanque et de Jeu provençal (FIPJP).